Archives par mot-clé : Jeune adulte

Valérie Boucherat-Hue : Mademoiselle “rit-tout-le-monde” et sa solution allergique

Le fonctionnement allergique est conçu par la théorie psychanalytique comme un aménagement psychopathologique, de nature spécifiquement régressive et labile, qui s’écarte considérablement des tableaux cliniques du « fonctionnement opératoire » décrit dans le champ psychosomatique.
Le cas clinique d’une post-adolescente asthmatique permettra de montrer, à partir d’une méthodologie qui couple entretiens cliniques et épreuves projectives, de quelle(s) manière(s) subtile(s) les « défenses allergiques », lorsqu’elles font partie des ressources de l’organisation psychique, peuvent servir à court-circuiter tout autant la confrontation à l’épreuve pubertaire que les renoncements psychiques du jeune adulte à la fin de l’adolescence.
À partir de la réactivation des problématiques génitale et pré-génitales, et de leur articulation mouvante à l’adolescence, sera discutée l’interface entre les déconvenues de l’aménagement névrotique et le recours à la solution allergique dans sa bivalence, à la fois mentale et somatique.
Chemin faisant, l’entrée dans la maladie allergique à l’adolescence pourrait être conçue, dans certaines constellations cliniques, comme une potentialité défensive relativement économique sur le plan psychosomatique, et abriter des asthmes paroxystiques, de pronostic plutôt favorable.
La clinique de l’éclosion allergique à l’adolescence permet d’interroger, et de mettre à l’épreuve de manière féconde, les liens intrinsèques que la théorie psychosomatique, souvent centrée sur l’enfant ou sur l’adulte, entretient avec la psychopathologie psychanalytique.

Gianluigi Monniello : le jeune adulte et son analyse

La condition de jeune adulte paraît structurellement nécessaire au devenir de l’être humain. Cette période de la vie est distincte et de l’adolescence et de la maturité dite adulte. L’auteur explore les facteurs qui différencient les spécificités de l’intrapsychique, de l’interpersonnel et de l’économie psychique du jeune adulte.

Au cours du traitement, la capacité de gérer la place de l’infantile sans être submergé ni menacé par lui apparaît comme une modalité de fonctionnement psychique suffisamment bonne. L’évaluation de cette capacité constitue une première problématique.

La deuxième problématique consiste à rechercher si est présente ou non une fonction à contenir suffisante pour rendre possible la perlaboration des souffrances primitives non encore élaborées et ouvrir la voie à des introjections décisives.

La troisième concerne l’assimilation des identifications aux modèles identifiants, désormais suffisamment désexualisés (identification d’apprentissage), assimilation qui peut se dérouler “ sans y trop penser ”, et qui permet au fonctionnement du préconscient de se renforcer.

Enfin, quatrième problématique, le rapport avec le corps des parents peut être clairement reconnu, vu la réduction des angoisses incestueuses, et les identifications intracorporelles peuvent ainsi être révélées et élaborées.

Le matériel clinique illustre que ces patients sont plus disposés à l’analyse allongée sur le divan mais moins sensibles à la fonction du holding subjectalisant par rapport aux adolescents.

Adolescence, 2009, T. 27, n°1, pp. 117-132.

Gianluigi Monniello : l’adolescent d’arnaldo novelletto

Cet article propose les principaux thèmes de la psychanalyse de l’adolescent traités dans le livre L’adolescente. Una prospettiva psicoanalitica. Cet ouvrage, édité par un groupe de collaborateurs qui ont pendant des années accompagné Arnaldo Novelletto dans son étude clinique et théorique du psychisme adolescent. Ce que souhaitent les éditeurs, c’est que ce livre puisse constituer une nouveauté dans un temps où la psychanalyse de l’adolescence représente une aire de recherche, de stimulation, de revisitation et d’innovation à l’intérieur du corpus psychanalytique.

Adolescence, 2010, T. 28, n°4, pp. 931-939.