Archives par mot-clé : Identité féminine

Dominique Agostini : Mélanie Klein analyste d’adolescents. II : le cas “ ilse ”

Après l’étude du cas “ Félix ” et des concepts kleiniens d’objets internes et de fantasmes insonscients que l’analyse de cet adolescent illustre, l’auteur explore, au travers de la cure d’Ilse, les conceptions kleiniennes de l’identité sexuelle féminine.
Klein a centré l’analyse d’Ilse sur le sadisme envieux de cette adolescente à l’égard d’une mère interne fantasmatiquement propriétaire du père et sur la culpabilité omnipotente convoquée en miroir des dits fantasmes sadiques. Cette culpabilité avait dérobé à Ilse son passage à la “ puberté psychique ” et, par voie de conséquence, toute la suite de son développement. Si la première partie de l’analyse fixa Ilse à la latence, l’atténuation dans l’analyse de sa culpabilité améliora son sentiment d’identité, de responsabilité personnelle : Ilse devint plus authentique, plus libre.

Amine A. Azar: Le bon usage du matrimoine en psychopathologie

La notion de “matrimoine” paraît essentielle dans l’abord de l’identité féminine. Ce néologisme désigne la transmission entre femmes d’un certain nombre d’organisateurs de rôles (manières de dire et manières de faire) qui servent à la modulation du préconscient. On y signale une fracture intervenue au décours du XVIIe siècle, en deçà de laquelle le matrimoine avait présenté une quasi stabilité millénaire, et au-delà de laquelle une ère de turbulences relatives s’est ouverte. Après quoi on a illustré par deux exemples appartenant au domaine de la psychopathologie (le syndrome du fil à la patte et l’anorexie mentale) les effets délétères de l’instabilité et de la conflictualité du matrimoine au cours du développement de l’adolescente aujourd’hui.