Serge Lesourd : Un nouvel objet du fantasme ?

Le sida s’inscrit comme un retour de la mort dans la sexualité, après la fulgurance du tout jouissance des années de la ” libération sexuelle “. Il vient marquer le passage à la sexualité génitale adolescent d’une tonalité différente qui n’est pas sans évoquer celle des adolescentes freudiennes, Dora en particulier. Ce retour de la mort dans le sexuel génital explique les nouveaux comportements sexuels des adolescents (fidélité, des bébés-couples, viols collectifs) mais teinte aussi toute cure d’adulte d’un rapport au couple et à l’amour différent, faisant du sida un réel objet du fantasme.

Adolescence, 1999, T. 17 n°2, pp. 87-91.