Archives par mot-clé : Yolande Govindama

Yolande Govindama : The symbolical function of the ” ancestor child ” in the interpretation of mental illness with adolescents of the first generation

Starting from the traditional aetiology of mental illness in Sub Saharan Africa, the author questions the concept of ” ancestor child ” in the interpretation of mental disorders with African adolescents belonging to the first generation of migrant adolescents. Starting from an ethnopsychoanalytic reading of two clinical vignettes, the author stresses the reintroduction of the symbolical function of the father, erected as it is on that very traditional etiology, with two families exposed to acculturation. The author evidences the therapeutic efficiency of that ethnopsychological method which enabled both these adolescents to substract themselves from the denial of a fialitation ascribed by such a cultural logic in order not to be sacrificed to such a ” status ” of an ” ancestor child “.

Yolande Govindama : La fonction symbolique de ” l’enfant ancêtre ” dans l’interprétation de la maladie mentale chez les adolescents de la première génération.

À partir de l’étiologie traditionnelle de la maladie mentale en Afrique Noire, l’auteur interroge la notion ” d’enfant ancêtre ” dans l’interprétation des troubles mentaux chez les adolescents africains de la première génération en situation de migration. À partir d’une lecture ethnopsychanalytique de deux cas cliniques, l’auteur met en évidence la réintroduction de la fonction symbolique du père, fondée sur cette étiologie traditionnelle, au sein de deux familles exposées à l’acculturation. L’auteur démontre l’efficacité thérapeutique de cette méthode ethnopsychanalytique qui a permis à ces deux adolescents de se soustraire au déni de filiation attribué par cette logique culturelle pour ne pas être ” sacrifiés ” à leur statut ” d’enfant ancêtre “.

Adolescence, 1999, T. 17 n°2, pp. 275-296.