Archives par mot-clé : Externalisation

Denis Hirsch : Charlotte et la chute libre : à propos du récit d’action dans les psychothérapies d’adolescents

A partir d’une séance de psychothérapie d’une adolescente de dix-neuf ans, l’auteur montre l’articulation entre le ” récit d’action ” dans la séance et l’espace externalisé hors séance dans lequel s’est déroulée cette action que nous raconte l’adolescente. L’auteur souligne l’effet de liaison et d’intégration pour les conflits internes de l’adolescence que permet l’utilisation d’un tel ” espace thérapeutique élargi “, lorsqu’il peut se figurer dans l’après-coup de la cure analytique individuelle avec le thérapeute, sous l’égide de la névrose de transfert.

Élisabeth Birot: dépendance à la drogue et dépendance du moi à l’instance surmoïque

La problématique de la dépendance est à comprendre dans ses rapports à un objet dont le statut d’intériorité ou d’extériorité est sans cesse à redéfinir. Un cas clinique d’adolescent permet d’illustrer la dépendance du Moi à une instance surmoïque externalisée, omnipotente et destructrice, clivée de son pôle tutélaire et protecteur du narcissisme. L’usage de la drogue permet alors de répondre à ses idéaux contradictoires : l’acquisition d’une position toute puissante et la satisfaction de 1’exigence punitive, sans les conflictualiser psychiquement.

 

Adolescence, 1997, T. 15 n°2, pp. 308-332.